Seul, on marche plus vite Ensemble, on marche plus loin

Proverbe africain

Non, ce logo n’a pas coûté 40 000 euros

Il me semble important d’apporter quelques précisions, suite à la parution du Progrès de ce jour.

Non ce logo n’a pas coûté 40 000 euros.

Le Progrès n’est pas à une approximation près, même si ces inexactitudes finissent par être insupportables.

Une marque de territoire, ce n’est pas seulement un "logo". La création graphique n’est que l’aboutissement d’un travail beaucoup plus complet.

Poursuivre la lecture

Conseil régional : verbatim

Dès le début de l’année 2016, l’assemblée régionale élue le 13 décembre s’est réunie ; une deuxième séance aura lieu le 28 janvier. Verbatim.

Démagogie : celle consistant à annoncer des chiffres d’économies sur les frais de gestion de l’assemblée : même si celui-ci peut toujours être réduit, il est significatif de jeter en pâture le coût de la démocratie. D’autant que les deux tiers de 19M€ d’économies annoncés -sur 6 ans- sont liés à la fusion (il y a moins de vice-présidents dans une seule assemblée que dans deux !) ou à la loi (le nombre de membres de la commission permanente a été réduit par la loi et pas par M. Wauquiez)

Vide : le contenu de la séance du 28 janvier. Nous ne sommes appelés à délibérer que sur des questions d’organisation ; rien sur le fond, 25 jours après l’installation du Conseil, et alors que Laurent Wauquiez a confirmé vouloir tout changer en 100 jours... ! Plus que 75... ;)

Vigilance : celle que les élus de gauche et notamment du groupe Socialiste, démocrate, écologiste et apparentés que je préside, auront à la Région : le Conseil régional n’est pas le lieu pour tenir des propos de politique nationale en prenant en otage les Auvergnats et Rhônalpins qui attendent autre chose de leurs élus, quels qu’ils soient.

Ouverture : celle qui sera la nôtre si on débat, enfin, des politiques régionales. Nous sommes disponibles pour travailler (et approuver le cas échéant) des décisions pour adapter nos politiques régionales au contexte de la fusion des deux régions ou à un nouveau contexte.

Carton jaune : attribué à M. Wauquiez qui a, avant tout débat, déclaré que la Région ne s’associerait pas à l’effort massif de formation des chômeurs (pourtant compétence légale des Régions) au motif qu’il a été lancé par le gouvernement. Il est urgent qu’il se souvienne qu’il n’est pas élu pour s’opposer au gouvernement ; cela, c’est sa casquette de n°2 des Républicains ! A force, il ne sait plus trop quelle casquette il doit porter…

Jean-François Debat - Janvier 2016

Poursuivre la lecture

Aux urnes !

Dimanche dernier, la gauche est arrivée en tête du 1er tour devant la droite et le Front national. Dimanche 13, dorénavant rassemblée sur la même liste, nous devons l’emporter, grâce à votre mobilisation !

Dans l’Ain, nous réalisons un score très satisfaisant : avec 23% des voix, nous faisons mieux que le score réalisé au 1er tour de la présidentielle de 2012 ! Inversement, alors que la liste unique de la Droite progresse en Auvergne-Rhône-Alpes de 4,4% par rapport à la présidentielle de 2012, elle diminue de 0,1% dans l’Ain : le score de M. Blanc est piteux... ;)

Dimanche, je compte sur votre mobilisation et vous relaie le message de Jean-Jack QUEYRANNE.

Poursuivre la lecture

Hommage au grand Mick

Un Grand Monsieur du rugby nous a quittés, Mick Pomathios s’est éteint ce matin à l’âge de 91 ans.

Premier rugbyman français retenu par les Barbarians en 1951, Mick a porté 24 fois le maillot de l’équipe de France. Cet ailier talentueux formé à l’Union Sportive Bressane était la fierté de notre ville. Il a également évolué au sein du LOU et du SU AGEN pour revenir dans son club d’origine et devenir entraîneur, inculquant à des générations de joueurs les valeurs et les vertus éducatives du rugby.

Élégant et affable, le Grand Mick, comme on l’appelait, était un véritable gentleman apprécié de tous. Récemment l’Académie de la Bresse lui rendait encore un hommage appuyé lors de la soirée organisée à la salle des fêtes le 25 octobre dernier en présence de Laurent Gerra. Décoré de la Légion d’Honneur, son passé d’ancien résistant inspirait également le respect, au-delà de ses exploits sportifs.

Son départ est une perte pour notre ville à laquelle il était profondément attaché. J’adresse à sa famille et à ses proches, au nom de la Ville de Bourg-en-Bresse et en mon nom personnel, mes condoléances les plus sincères.

Poursuivre la lecture
Articles plus anciens

Navigation par
mots-clés

Calendrier

Calendrier

« février 2016 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 1 2 3 4 5 6