Seul, on marche plus vite Ensemble, on marche plus loin

Proverbe africain

Tristes de devoir en arriver là...

Des rumeurs, cela peut arriver dans la vie d’un homme public. Quand cela prend de telles proportions, nous sommes obligés de réagir pour protéger notre famille.

Depuis de nombreuses semaines notre couple est la cible de calomnies. Ces calomnies étant toutes plus absurdes les unes que les autres, nous avons d’abord pensé qu’elles s’éteindraient d’elles -même et que la vérité reprendrait le dessus. Force est de constater que la calomnie est puissante et destructrice.

Nous ne savons pas quelle version vous sera parvenue car elles sont variées et nourries de détails insensés mais toutes affirment la même chose : « Le Maire de Bourg trompe sa femme ». Les plus haineuses diront « avec une arabe », les plus précises donneront son nom et affirmeront « qu’elle vient même de s’installer à Montagnat », les plus politiques diront « qu’il vire des français pour y mettre les cousines arabes de sa maîtresse » ou qu’il « quitte Bourg et l’a annoncé en Conseil Municipal » et les plus factuelles diront que « c’est sûr, car il est allé déposer les papiers chez le notaire ». Certaines versions affirment même que nous avons vendu notre maison. Quelles que soient les versions nous les démentons toutes formellement.

Au départ, l’énormité de ces rumeurs calomnieuses pouvait presque prêter à sourire, mais l’ampleur qu’elles prennent aujourd’hui et la violence qu’elles représentent pour nous et notre entourage, le fait qu’elles impactent nos enfants, nous amènent à dire « stop » car cela va trop loin. La réception à notre domicile d’une lettre anonyme calomniant le « Maire de Bourg » et à travers lui notre famille a été le déclencheur de ce communiqué.

Nous avons réussi jusqu’à aujourd’hui à faire cohabiter harmonieusement vie de couple, vie de famille et politique. Nous savons combien y parvenir est difficile et donc d’autant plus précieux pour nous.

Nous avons toujours protégé nos enfants des duretés de la vie politique et continuerons à le faire.

Comme tout citoyen nous avons le droit à ne pas être salis et nous entendons faire respecter ce droit. Nous avons porté ce courrier anonyme à la connaissance du Procureur de la République. Si nécessaire, nous porterons plainte contre toute nouvelle calomnie. Enfin, nous tenions à rassurer toutes les personnes qui nous connaissent de près ou de loin, qui nous apprécient et que nous apprécions, que ces calomnies ont pu attrister ou inquiéter : notre couple est notre socle depuis 25 ans et nous sommes déterminés à continuer à le protéger ainsi qu’à protéger nos enfants.

Anne et Jean-François Debat

Version imprimable de cet article Version imprimable

Calendrier

Tristes de devoir en arriver là...

« août 2017 »
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

Sur la toile